Le dilemme refactoring vs replatforming

Durant les dernières années les PMEs tout comme les grandes entreprises ont inclus dans leurs priorités le démarrage ou l’accélération leur transformation numérique, adoptant ainsi des technologies full-stack et/ou de cloud hybride. Cette tendance a ensuite été accélérée par la pandémie. La mise en place de stratégies de transformation numérique et de migration vers le cloud mène à un simple constat: il faut se lancer dans la modernisation des applications.

Plus vite la modernisation est complétée, plus vite il sera possible d’accélérer la livraison et d’améliorer l’efficacité opérationnelle. Mais la modernisation n’est pas un processus uniforme s’appliquant à tous et chacun; il faut sélectionner une option parmi la variété d’approches existantes. Parmi celles-ci, le refactoring et le replatformating. Quelle est la valeur de chacune et pourquoi faudrait-il choisir l’une plus que l’autre?

Dans ce blog, nous explorerons la différence entre le refactoring et le replatforming afin de guider les entreprises à faire le choix qui conviendrait le mieux à leur situation.

L'approche de refactoring

De toutes les techniques de migration vers le cloud et de modernisation des applications, le refactoring est probablement la plus complexe. En effet, elle nécessite de remplacer le code des applications existantes avec un meilleur code et requière ainsi des changements majeurs dans la configuration de l’application. Il est donc primordial d’ensuite procéder à des tests approfondis qui valideront qu’aucune fonctionnalité n’ait été perdue ou brisée.

Il est également essentiel de prioriser l’optimisation de l’application durant le processus afin d’éviter d’encourir des coûts élevés, souvent dus à une mauvaise utilisation des ressources, une fois l’application dans le cloud.

Qu'est-ce que le refactoring ?

Le refactoring désigne le processus de restructuration d’applications qui a pour but d’adapter ces applications à un environnement cloud… tout en leur permettant de conserver leur comportement externe. Notez que si cette technique est similaire à la réarchitecture complète d’une application créée de A à Z, elle reste cependant moins intensive.

Le refactoring exige que vous modifiiez votre logiciel existant ainsi que d’importantes parties du code source afin que vos applications roulent dans le cloud de la même manière qu’elle le faisait sur site. L’approche du refactoring peut être la plus longue et la plus gourmande en ressources.

Il se peut que vous n’effectuiez que des modifications de surface ou à l’inverse que vous remplaciez la majorité de votre code. Une chose est sûre, vous devez tirer avantage des bénéfices du cloud tels que la flexibilité et l’élasticité. Une considération à garder en tête? Le refactoring, bien que rempli de défis, offre l’un des retours sur investissement les plus élevés.

Les avantages du refactoring

Économies à long terme – Le refactoring peut réduire vos coûts à long terme, car il permet d’adapter votre infrastructure cloud en fonction des ressources dont vous avez réellement besoin. Cela vous permet ainsi de réduire la consommation inutile et vous assurez un retour sur investissement durable.

Flexibilité à vie – Les architectures d’applications construites autour de microservices et natives au cloud facilitent l’adaptation et le changement rapide. Grâce à la simplification de l’ajout et de la modification de fonctionnalités, il est plus facile de rapidement répondre aux nouvelles exigences des clients.

Résilience accrue – Puisqu’il vous est possible de séparer les composantes de vos applications et d’assembler vos propres solutions gérées sur mesure -tout en bénéficiant d’une haute disponibilité dans le cloud-, votre application hérite de la durabilité offerte par votre infrastructure cloud.

Les inconvénients du refactoring

Verrouillage du fournisseur – Pour que vos applications deviennent davantage natives du cloud, elles doivent avoir un accès à plus de fonctionnalités dans celui-ci. Les applications peuvent donc se retrouver étroitement liées à la plateforme de cloud public que vous aurez décidé d’utiliser.

Consommation de temps – Le refactoring d’applications est beaucoup plus complexe que les autres techniques de modernisation et elle monopolise énormément de vos ressources. Cela signifie que plus de temps s’écoulera avant que la valeur pour votre entreprise se fasse ressentir.

Compétences requises – Le refactoring nécessite des compétences avancées en matière de programmation, d’automatisation et de DevOps et n’est pas à la portée d’un débutant.

Perte de fonctionnalité – Le refactoring vous oblige à modifier de nombreux aspects de vos applications au niveau du code source, ce qui engendre un risque d’erreur élevé dans le code lui-même, ainsi qu’au niveau de la configuration et de l’infrastructure. Chaque erreur entraîne des retards, une augmentation des coûts et d’éventuelles pannes.

L'approche de replatforming

Parfois appelée la stratégie du « Lift, Tinker and Shift », l’approche de replatforming consiste à effectuer quelques changements mineurs pour permettre à une application de fonctionner dans le cloud. Il en résulte souvent une amélioration de la rentabilité, de l’expérience utilisateur, de la sécurité et de l’évolutivité.

Il s’agit d’une solution intermédiaire entre le simple rehosting (« lift and shift ») et le refactoring d’une application. L’objectif du replatforming est de tirer parti d’une infrastructure cloud tout en modifiant le moins possible l’application.

Vous pouvez utiliser l’approche de replatforming lors de la migration de vos applications sur site vers le cloud ou encore pour faire le replatforming d’une application que vous avez déjà réhébergée. Cette technique est souvent associée au commerce électronique, mais elle s’applique à tous les secteurs.

Qu'est-ce que le replatforming ?

Le replatforming d’une application consiste à effectuer quelques optimisations du cloud dans le but d’obtenir un avantage tangible spécifique, mais sans modifier l’architecture de base de l’application en question. Voici quelques-unes des modifications courantes qui peuvent être apportées à une application lors du replatforming:

  • Modifier la façon dont une application interagit avec les bases de données afin de bénéficier d’une infrastructure de base de données élastique et de l’automatisation.
  • Exploiter les ressources réservées et permettre une meilleure mise à l’échelle avec des modifications minimales du code de l’application.

Les avantages du replatforming

Rentabilité – L’approche de replatforming ne nécessite pas de projet de développement majeur et est donc plus rentable.

Évolutivité – Avec le replatforming, il n’est pas nécessaire de s’engager dans un effort important de modernisation ou de migration. Vous pouvez déplacer certaines charges de travail vers le cloud, expérimenter avec l’environnement et apprendre ce dont vous avez besoin avant de passer à d’autres charges de travail.

Fonctionnalité native du cloud – Le replatforming vous permet de donner aux applications existantes la possibilité d’exploiter des fonctionnalités du cloud telles que le stockage géré, les services de traitement des données, l’auto-scaling, l’infrastructure as code (IaC), etc.

Les inconvénients du replatforming

Dérapage de la portée – Avec un projet de replatforming, il peut être facile de se retrouver au milieu d’un projet de refactoring à grande échelle. Il est essentiel d’éviter les changements inutiles afin de gérer la portée du replatforming d’une application.

Unnecessary changes – It can be easy to get carried away with the cloud features you want to add to an application. But it is important to stick to only common, well-known cloud components because specialized components often require dramatic changes and, therefore, refactoring.

Modifications inutiles – Il peut être facile de se laisser emporter par toutes les fonctionnalités de cloud computing que vous souhaitez ajouter à une application. Mais il est important de ne s’en tenir qu’aux composantes du cloud les plus courantes et les plus connues, car les composantes spécialisées nécessitent souvent des modifications importantes et, par conséquent, un refactoring.

La modernisation de vos applications est un projet majeur et une grande partie de celui-ci consiste à comprendre comment vos applications fonctionneront dans leurs nouveaux environnements une fois que vous aurez terminé de les migrer vers le cloud. Lorsque vous modernisez vos applications, il est important de tenir compte de vos objectifs commerciaux, ainsi que des capacités de chaque application et des coûts liés à la modernisation.

Le refactoring et le replatforming ne sont que deux des approches possibles de la modernisation. Chacune d’entre elles a ses propres avantages et inconvénients. Pour prendre la meilleure décision quant au choix de ces techniques, vous devez effectuer des recherches approfondies sur chacune d’entre elles et discuter des différentes options.

Consulter
plus d'articles

Abonnez-vous à notre infolettre!