Modernisation des applications existantes ou développement de nouvelles applications

Une tendance importante s’est dessinée dans le monde des technologies d’entreprise et des systèmes TI au cours de l’année 2021 : les organisations doivent absolument accélérer leur transformation numérique. De nombreuses entreprises se retrouvent donc à la croisée des chemins, car elles se demandent comment gérer leurs applications patrimoniales qui ne cadrent pas dans cette nouvelle réalité.

Ces applications patrimoniales ont été développées ou sélectionnées parce qu’elles sont excellentes dans ce qu’elles font. Ou du moins, elles l’étaient. En 2021, les entreprises constatent que leur infrastructure patrimoniale est dépassée et ne répond plus à leurs besoins. Les applications peuvent être devenues difficiles à maintenir, à mettre à jour et à supporter. L’efficacité opérationnelle peut également en souffrir, car ces anciennes applications peinent à suivre le rythme des exigences de l’entreprise moderne.

Alors, que doivent faire les propriétaires d’entreprises ? Doivent-ils moderniser ces applications en les mettant à jour, ou visent-ils plutôt une transformation numérique complète qui nécessitera des applications entièrement nouvelles ?

Une approche réaliste de la modernisation

Plus des trois quarts des chefs d’entreprise déclarent qu’ils sont « trop investis dans leurs applications patrimoniales » pour procéder à des changements affectant le cœur de leurs opérations. En gardant cela à l’esprit, nous pouvons voir que de nombreuses organisations sont réticentes à abandonner les systèmes existants, même si ces systèmes les freinent dans leur croissance.

Le fait reste que de nouvelles applications et de nouveaux systèmes sont nécessaires lorsque nous entreprenons une transformation numérique. En réalité, les entreprises ne peuvent pas conserver indéfiniment leur architecture existante. Au contraire, elles doivent être réalistes et reconnaître que certaines applications patrimoniales devront être abandonnées et que des remplacements devront être développés.

Certaines applications peuvent être prêtes à être utilisée dans le cloud. En d’autres termes, elles peuvent être rapidement déplacées dans un environnement cloud pour soutenir la transformation numérique courante ou imminente. La modernisation de ces applications patrimoniales sera une tâche relativement simple. Cela ne sera pas vrai pour toutes vos applications, il est donc important de faire l’audit de votre fondation technologique numérique et d’identifier les bons candidats à la modernisation et au remplacement.

Utiliser les API pour étendre les fonctionnalités

Toutes les applications ne se prêtent pas à un déploiement immédiat dans le cloud. Malgré cela, vous n’aurez peut-être pas besoin de remplacer toutes vos applications patrimoniales simplement parce qu’elles ne sont pas prêtes pour le cloud. Les API peuvent jouer un rôle essentiel pour rendre votre initiative de modernisation et de transformation numérique plus efficace.

Les API peuvent fondamentalement étendre les applications et les adapter au déploiement et aux fonctionnalités du cloud. L’API, soit l’interface de programmation d’applications, agit comme une passerelle sécurisée qui permet des interactions entre les composantes du système ou entre des applications distinctes. Les propriétaires d’entreprises peuvent ainsi découvrir que les API seraient en mesure de les aider à créer de nouveaux niveaux de fonctionnalité à partir de structures d’applications existantes, en optant pour une modernisation efficace plutôt que pour un processus de développement potentiellement long.

Se concentrer sur la modernisation incrémentale

L’un des problèmes de l’architecture des applications patrimoniales est que les structures numériques sont lourdes et inadaptées à l’agilité requise dans le paysage commercial moderne. Bien que cela soit certainement vrai dans de nombreux cas, cela ne signifie pas que les systèmes patrimoniaux doivent nécessairement être complètement abandonnés.

Des solutions telles que les Cloud Paks d’IBM utilisent la plateforme Kubernetes pour décomposer efficacement la fonctionnalité d’une application en composantes plus faciles à gérer. Ces composantes peuvent ensuite fonctionner indépendamment, en prenant en charge des caractéristiques et des fonctionnalités individuelles. On obtient ainsi des microservices, qui peuvent être intégrés à d’autres applications de votre écosystème technologique afin de mettre en place un processus gérable de modernisation progressive.

Conteneurisation pour un développement rapide

Une fois que vous avez identifié les applications que vous pouvez moderniser efficacement et que vous avez mis en œuvre des mesures efficaces pour accélérer ce processus, il est temps de porter votre attention sur le reste de l’écosystème d’applications. Les processus de développement des applications de remplacement devront être exécutés rapidement et efficacement afin que votre entreprise subisse le minimum de perturbations possible.

La conteneurisation peut être utilisée pour accélérer le développement et le déploiement d’applications. Ce processus nécessite de créer un environnement isolé au sein d’un système d’exploitation spécialement conçu pour l’application en question. L’allocation des ressources devient beaucoup plus facile et plus efficace, éliminant une grande partie des frictions associées au développement et au déploiement des applications.

En minimisant la charge de travail grâce à une identification réaliste des applications qui doivent être remplacées et redéveloppées, et en utilisant des conteneurs pour accélérer le développement, les entreprises constatent que la voie de la transformation numérique devient beaucoup plus simple. Les statistiques publiées par IBM ont montré que la mise en œuvre de conteneurs de développement via une solution de Cloud Pak a permis de réduire jusqu’à 84 % du temps de développement et a entraîné une réduction de 75% des dépenses opérationnelles post-déploiement.

Prendre en compte les microservices pendant le développement

Nous avons déjà parlé de la décomposition d’applications monolithiques en microservices et de la modernisation progressive qui en résulte. Les microservices peuvent aller encore plus loin, en prenant en charge le développement efficace d’applications de remplacement.

Ces microservices fournissent une grande partie de la fonctionnalité requise lors du développement de nouvelles applications. Si vous disposez déjà de cette fonctionnalité après avoir décomposé une application existante à l’aide d’un conteneur, la charge de travail associée au développement d’une application de remplacement s’en trouve considérablement réduite.

Adopter des modèles de déploiement automatisé

Une part importante de la transformation numérique concerne l’état d’esprit de la direction et des équipes de l’entreprise. Une boîte à outils de transformation numérique est certes importante au cours du processus, mais elle doit être soutenue par la bonne attitude et la bonne approche.

Les meilleures pratiques avant-gardistes DevOps sont essentielles lorsqu’il s’agit de développer et de déployer des nouvelles applications qui remplaceront celles utilisées par vos systèmes existants. L’automatisation est au cœur de cette démarche. En adoptant ce concept et en automatisant les tâches clés pendant le déploiement, la voie vers une architecture d’applications numériques entièrement modernisée et optimisée devient beaucoup plus simple.

Moderniser et développer avec les outils d'IBM

Les meilleures pratiques avant-gardistes DevOps sont essentielles lorsqu’il s’agit de développer et de déployer des nouvelles applications qui remplaceront celles utilisées par vos systèmes existants. L’automatisation est au cœur de cette démarche. En adoptant ce concept et en automatisant les tâches clés pendant le déploiement, la voie vers une architecture d’applications numériques entièrement modernisée et optimisée devient beaucoup plus simple.

Consulter
plus d'articles

Abonnez-vous à notre infolettre!